LE CINQUIÈME RÊVE

GÉNÉRIQUE

 

Conception, chorégraphie et scénographie Marine Chesnais

Création musicale Francois Joncour

Interprétation Clementine Maubon & Marine Chesnais

Costumes Alexandra Soulard

Production et diffusion Compagnie One Breath

Coproduction DGCA, DRAC Bretagne, La Briqueterie / CDCN, Lalanbik, Centre de ressources pour le développement chorégraphique océan Indien, On the move (Cultural mobility information network).

Soutien Domaine de Kerguéhennec,

Association scientifique Globice, Breier.

Distribution en cours

CRÉATION 2020 / 2021

 

Je m’inspire pour ce duo chorégraphique Le cinquième rêve, d’une légende indienne Cherokee prononcée par Swift Deer au Dolphin Council à Ojai et rapportée par Patrice Van Eersel dans le livre du même nom, qui raconte que les dauphins et les baleines ont rêvé l’humanité et que c’est ainsi que l’Homme est apparu sur Terre:

" Au début, l’obscurité a rêvé la lumière, et la lumière s'est accomplie dans la couleur. La couleur a rêvé la matière, et la matière s’est accomplie dans le cristal. Le cristal a rêvé l'herbe, et l'herbe s'est accomplie dans l'arbre. L'arbre a rêvé le ver de terre, et le ver de terre s'est accompli dans le dauphin. Le dauphin a rêvé l'Homme et celui-ci, vers quoi va-t-il s’accomplir? Quel sera le 5ème accomplissement? "

 Ce mythe prophétise que notre avenir sera la résultante du rêve que les humains sauront faire ensemble.  J’y vois l’invitation à s’inspirer de la fluidité et de la plasticité du monde sous-marin pour danser le vivre ensemble, être chacun pleinement créateur de sa chorégraphie quotidienne, redonner au corps sa puissance libératrice. Tel serait mon cinquième rêve.

J’imagine cette création comme une véritable plongée océanique. Un univers immersif propice à partager avec le public l’expérience de nos racines marines, pour y sentir un lien originel. N’avons-nous pas dans nos cellules un sérum similaire à la composition chimique de l’océan?

J’envisage cette envoutante plongée dans le grand bleu comme une invitation à ressentir des perceptions archaïques et à modifier notre point d’écoute intérieure dans notre manière de nous ouvrir au monde.

1/1

© 2020 MARINE CHESNAIS.